Zola et Cézanne

Chers adhérents et amis du Cercle,

Quel bonheur de pouvoir enfin se retrouver en personne dans la salle de Staplegrove après si longtemps! Toutes les mesures sanitaires nécessaires avaient été prises et respectées par tout le monde, ce qui nous a permis de nous sentir à l'aise tout en bavardant un peu entre nous avant que la conférence ne commence. C'est très encourageant et si agréable, surtout d'être en la compagnie de Catherine Greensmith, la conférencière, de sentir sa présence, son enthousiasme pour le sujet présenté, de voir ses gestes, son sourire, l'expression de son visage, ses yeux dirigés vers nous, et l'intonation de sa voix que l'on ressent mieux lorsque nous sommes tous ensemble dans la salle. Et puis, on a tous pu rire ensemble en même temps grâce à son humour qu'elle a bien su partager avec nous. Nous, les membres du comité du Cercle, sommes sincèrement ravies de ce nouveau départ depuis le confinement et les restrictions que nous avons vécues. Nous vous remercions également pour vos messages d'encouragement.

Et puis, on ne peut nier que le sujet présenté sur l'amitié singulière entre Émile Zola (1840-1902) et Paul Cézanne (1839-1906) était un des plus fascinants. Comment ne pas apprécier la vie et les oeuvres de ces deux grands hommes, l'un écrivain et l'autre peintre, et comprendre le genre d'amitié qui existait entre eux? Ces deux hommes venaient de deux milieux sociaux différents et pourtant, d'abord, grâce à leur rencontre au collège d'Aix-en-Provence les deux garçons s'étaient liés d'une amitié profonde et avaient passé une belle adolescence ensemble vécue au sein de la nature, et puis plus tard dans la vie, dans différentes situations, Zola et Cézanne ont apprécié leur amitié. Il est vrai que les deux s'admiraient, se soutenaient mais se critiquaient également, ce qui a causé une rupture entre eux et une certaine friction. Néanmoins, il n'y a aucun doute que l'un a influencé l'autre soit dans les écrits de Zola soit dans la peinture de Cézanne. Pendant des dizaines d'années, le peintre et l'écrivain se côtoient, échangent une correspondance riche et s'entraident même financièrement. Mais avec le temps, et surtout la publication de 'L'Œuvre', roman dans lequel l'artiste croit se reconnaître dans le personnage du peintre raté Claude Lantier, leur amitié s'éteint. Cézanne adresse sa dernière lettre à l'écrivain en 1886 et ils ne se reverront jamais plus.

Catherine Greensmith a merveilleusement bien présenté le sujet nous parlant de leur adolescence ensemble, de l'œuvre de chacun, Zola qui a réussi dans la vie malgré une scolarité moyenne et deux échecs au baccalauréat mais une œuvre prolifique avec tant de romans écrits sur différents aspects de la société tels que Nana, Germinal, L'Assommoir parmi tant d'autres, et Cézanne dont les tableaux ont été plusieurs fois rejetés par l'Académie et dont le succès n'arrive que vers la fin de sa vie.

Un sujet fascinant qui nous incite maintenant à relire certains romans de Zola et à revoir les tableaux de Cézanne et particulièrement celui de la Montagne Sainte-Victoire.

En tout, avec nous les membres du comité, nous étions trente personnes à assister à cette première conférence de la saison ce qui a enchanté Catherine Greensmith qui avait fait un long voyage du nord de l'Angleterre pour présenter ce fabuleux sujet. Merci à ceux parmi vous qui sont venus!

Vous pourrez voir quelques diapositives de la présentation que Catherine nous a envoyées sur ce site web avec des photos prises de la soirée.

Dans moins de trois semaines, le 16 octobre prochain, nous aurons le plaisir de recevoir John Dixon qui a passé sa vie professionnelle dans l'éducation nationale, d'abord comme professeur de langues vivantes et plus tard dans l'inspection des écoles et la formation des enseignants. Le sujet que John présentera sera La France des Frontières qui se concentrera sur l'influence linguistique, culturelle, architecturale des pays limitrophes de la France. Nous espérons que vous serez nombreux à cette nouvelle conférence qui nous apprendra certainement beaucoup de choses et toujours, bien sûr, en français!

Au plaisir de vous y voir!

Josiane et les membres du comité du Cercle Français de Taunton

Zola et Cézanne